Catégorie

Archive pour la catégorie « Crimes – Mystères »

Le lettrage de Centaurus 6 est en cours !!

Le lettrage du prochain numéro de Centaurus se poursuit ! En cours les aventures du mafieux, Lucky Luciano !

Centaurus 6 - Lucky Luciano

Centaurus 6 – Lucky Luciano



Le crime ne paie pas, votre nouvelle série « thriller » !

LE CRIME NE PAIE PAS

Le crime ne paie pas !

Le crime ne paie pas !

Date de parution : de juillet 1942 à juillet 1955.

Nombre de numéros : 126.

Fréquence de parution : bimestrielle.

Nombre de pages :

Description de la série : « Le crime ne paie pas » est le titre d’une série de comics américain publié entre 1942 et 1955 par Lev Gleason Publications. Édité entre autre et principalement écrit par Charles Biro, le titre a lancé le genre « crime » dans la bande dessinée américaine. À l’apogée de sa popularité, le Crime ne paie pas pouvait se targuer d’être vendu à plus de six millions de personnes. Les histoires reprenaient le côté sensationnel des mauvaises actions des gangsters de l’époque, tels que Baby Face Nelson ou Machine Gun Kelly.  Ces histoires dessinées par Charles Biro, Bob Wood ou George Tuska, étaient présentées par un étrange personnage nommé « Mr Crime ». Ce Monsieur Crime est le précurseur des présentateurs que nous retrouverons plus tard dans le domaine de l’horreur en bande dessinée (Crypt Keeper chez EC Comics’) ou à la télévision (Elvira, les contes de la Cryptes…).  Selon l’écrivain Gérard Jones, le Crime ne paie pas était la première revue comics « non comics » à pouvoir rivaliser avec les super héros en terme de ventes.

Origines : Lev Gleason satisfait du travail de Charles Biro et de Bob Wood sur d’autres travaux, décida de récompenser ses artistes et leur permettant non seulement d’être crédités dans les revues mais également d’être force de proposition pour un nouveau titre avec à la clef le partage des bénéfices. Charles Biro et Bob Wood discutèrent donc du nouveau concept qu’ils pourraient mettre en place et arrivèrent à l’idée de créer un nouveau titre ayant pour thème le crime avec un objectif principal, à savoir se baser sur des faits réels. La légende dit que Charles Biro a été inspiré par sa rencontre avec un kidnappeur et proxénète. Arthur Bernhard le propriétaire de Rhoda Publications, quand à lui défend plutôt la version que c’est Lev Gleason lui-même qui avait inspiré ce thème. Le titre le « Crime ne paie pas » s’inspire à la fois d’une émission radio et d’une série télé de la MGM.

À suivre…



Centaurus 5 se prépare !

Chers lecteurs le prochain numéro de Centaurus se prépare. Il sortira courant mars 2015. Le bon de commande sera bientôt mis en ligne ! Je compte sur vous ! Pour patienter, la première page de votre nouvelle série, « The Bogey Man » ! Attention ! Relecture non encore faite !

Le croquemitaine arrive dans Centaurus !

Le croquemitaine arrive dans Centaurus !



The Bogey Man : nouvelle série dans Centaurus 5.

Mais qu’est donc qu’un « Bogey Man » ? Et bien, c’est tout simplement le croque-mitaine ! Dans la culture occidentale, le croque-mitaine est un personnage maléfique dont on parle aux enfants pour leur faire peur et ainsi les rendre plus sages. Comme le dit si bien notre ami wikipedia : « Il sert souvent à marquer les interdits vis-à-vis de moments ou de lieux considérés comme dangereux, en particulier par rapport à la nuit, traditionnellement dévolue aux démons et aux mauvais esprits. Un croque-mitaine peut se dissimuler aux abords d’un cours d’eau ou d’un étang, afin de noyer les imprudents. Dans les régions où l’hiver peut être rigoureux, un croque-mitaine (Jan del Gel, en Val d’Aran) mange le nez et les doigts de l’enfant (les parties du corps les plus exposées aux gelures). La crainte provoquée par la menace de tels personnages crée une peur qui n’a plus besoin d’être motivée. Les croque-mitaines existent dans l’imaginaire de tous les pays. » 

Aux États-Unis, dans le comics Red Band, c’est un dénommé Kendall Richards qui va agir sous le sobriquet du Bogey Man. Ce sera donc le croque-mitaine qui pourchassera les horribles vilains ! Kendall Richards est un écrivain qui a écrit le scénario du meurtre parfait ! Mais ce manuscrit va tomber dans très mauvaises mains… celui d’un truand nommé Blade. Ce dernier souhaite la mort de Kendall et ne va pas se priver de se servir du mode d’emploi pour tuer son nouvel ennemi ! Rendez-vous début mars dans Centaurus numéro 5 pour découvrir la première aventure du « Bogey Man » !

The Bogey Man, le prochain héros de Centaurus 5

The Bogey Man, le prochain héros de Centaurus 5