• Accueil
  • > Archives pour février 2015

Archives

Archive pour février 2015

Le crime ne paie pas, votre nouvelle série « thriller » !

LE CRIME NE PAIE PAS

Le crime ne paie pas !

Le crime ne paie pas !

Date de parution : de juillet 1942 à juillet 1955.

Nombre de numéros : 126.

Fréquence de parution : bimestrielle.

Nombre de pages :

Description de la série : « Le crime ne paie pas » est le titre d’une série de comics américain publié entre 1942 et 1955 par Lev Gleason Publications. Édité entre autre et principalement écrit par Charles Biro, le titre a lancé le genre « crime » dans la bande dessinée américaine. À l’apogée de sa popularité, le Crime ne paie pas pouvait se targuer d’être vendu à plus de six millions de personnes. Les histoires reprenaient le côté sensationnel des mauvaises actions des gangsters de l’époque, tels que Baby Face Nelson ou Machine Gun Kelly.  Ces histoires dessinées par Charles Biro, Bob Wood ou George Tuska, étaient présentées par un étrange personnage nommé « Mr Crime ». Ce Monsieur Crime est le précurseur des présentateurs que nous retrouverons plus tard dans le domaine de l’horreur en bande dessinée (Crypt Keeper chez EC Comics’) ou à la télévision (Elvira, les contes de la Cryptes…).  Selon l’écrivain Gérard Jones, le Crime ne paie pas était la première revue comics « non comics » à pouvoir rivaliser avec les super héros en terme de ventes.

Origines : Lev Gleason satisfait du travail de Charles Biro et de Bob Wood sur d’autres travaux, décida de récompenser ses artistes et leur permettant non seulement d’être crédités dans les revues mais également d’être force de proposition pour un nouveau titre avec à la clef le partage des bénéfices. Charles Biro et Bob Wood discutèrent donc du nouveau concept qu’ils pourraient mettre en place et arrivèrent à l’idée de créer un nouveau titre ayant pour thème le crime avec un objectif principal, à savoir se baser sur des faits réels. La légende dit que Charles Biro a été inspiré par sa rencontre avec un kidnappeur et proxénète. Arthur Bernhard le propriétaire de Rhoda Publications, quand à lui défend plutôt la version que c’est Lev Gleason lui-même qui avait inspiré ce thème. Le titre le « Crime ne paie pas » s’inspire à la fois d’une émission radio et d’une série télé de la MGM.

À suivre…



Centaurus 5 : le lettrage continue…

La préparation du numéro 5 de Centaurus se prépare. Le lettrage est en cours et c’est le Fighting Yank qui en profite ! 

Fighting Yank - Centaurus 5

Fighting Yank – Centaurus 5

Création du personnage :

Le personnage de bande dessinée initial appelé « The Fighting Yank » est apparu pour la première fois en septembre 1941 dans la revue « Startling Comics #10 » de l’éditeur « Nedor Comics ». Il fait partie de tous ses héros parus pendant la période américaine du Golden-Age. Il a été créé par Jon L. Blummer (dessins) et Richard E. Hughes (scénario) alors que la seconde guerre mondiale faisait des ravages en Europe. Devant le succès de ce héros, vrai produit du patriotisme américain, l’éditeur lui dédiera son propre magazine. Le numéro « Fighting Yank #1 » parait donc en septembre 1942.

Biographie du personnage :

Bruce Carter III a obtenu ses pouvoirs surhumains lorsque le fantôme de son ancêtre Bruce Carter, un héros de la guerre d’indépendance américaine, lui apparut et lui montra l’emplacement d’un lieu magique. En ce lieu, se trouvait une cape qui une fois conférait un quasi pouvoir d’invincibilité et une fore surhumaine. Seule la petite amie de Bruce, la délicieuse Joan Farwell, connait la véritable identité du super-héros.

Hormis sa cape, Bruce Carter III porte un tricorne, une chemise blanche ou le drapeau américain fait bonne figure et un pantalon bleu.

Le Fighting Yank a été publiée par J.F.C Éditions en janvier 2012 dans le numéro 1 de l’Age Merveilleux des Comics.

La souscription du numéro 5 de Centaurus est ouverte ! Le bon de commande ! Cliquez ici !